freelancing
02/04/2020

L’évolution du freelancing dans les années futures

Par admin

Le freelancing s’est bien développé ces dernières années, mais qu’en est-il pour les années à venir ? C’est ce qu’on va voir par la suite. D’autant plus que les statistiques affichent du positif pour cette nouvelle forme de salariat. Encore faut-il comprendre ce qui intéresse le plus dans cette forme de travail.

La croissance du freelancing

Entre les années 2008 et 2019, on enregistre une évolution de plus de 145 % en ce qui concerne le freelancing. En effet, un Français sur deux serait intéressé par le travail indépendant. Cela représente à peu près 930 000 Français. Parmi des chiffres, 89 % de ces travailleurs indépendants vivent entièrement de leur activité en freelance. La tendance semble alors claire pour le futur d’autant plus que les entreprises se penchent de plus en plus sur l’automatisation.

En outre, il faut noter qu’en salariat, il existe plusieurs contraintes à plusieurs niveaux. Notamment de l’horaire de travail, le transport, etc. Ces contraintes amènent les travailleurs indépendants notamment dans le domaine du développement, de la rédaction et du graphisme à se tourner vers l’indépendance dont le freelancing. Outre ces métiers, cela concerne également les chefs de projet ainsi que les designers.

Par ailleurs, comme mentionné, c’est l’indépendance et l’autonomie qui séduisent dans le freelancing. En effet, en ne parlant que l’horaire de travail, le travailleur est libre de définir ses plages en fonction de sa disponibilité. En outre, il est le seul décisionnaire et a le choix de sa clientèle, du projet à mener, de nouvelles stratégies à adopter, etc. De plus, dans certains cas, le travailleur indépendant fait deux activités en parallèle et l’une en freelance.

Pour les débutants, il y a ce qu’on appelle portage salarial. Il s’agit d’une agence spécialisée qui gère tout le côté administratif du travailleur indépendant en prenant une commission. En effet, il y a ceux qui sont encore un peu contraints de sauter le grand pas de devenir totalement indépendants et à qui le monde du freelance est encore inconnu. C’est un contrat entre le client, le travailleur et l’agence. Cela peut être un tremplin pour développer une carrière dans le freelance.

Les points faibles du freelancing

Il importe de mentionner les inconvénients d’être un travailleur indépendant afin d’être conscient de l’enjeu. La première contrainte du freelance, c’est l’instabilité de l’activité. Ceci dit, il y a des saisons où l’on reçoit beaucoup de commandes et d’autres moins voire aucune. Il faut donc être raisonnable sur le côté financier, mais aussi sur le côté temps. Le respect du deadline est important tout comme la recherche de nouvelles opportunités. Le secret, c’est la souplesse et l’anticipation.

Par ailleurs, dans la plupart du temps, le travailleur indépendant travaille depuis la maison. Il peut donc y avoir une interconnexion entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Cela n’est pas toujours favorable au travail. Pour ce faire, il est conseillé d’aménager une pièce dans la maison pour travailler en paix. De plus, il faut être bien organisé et surtout discipliné afin de pouvoir finir les commandes dans les délais.